L'histoire

Peinsaclicks
Peinsaclicks

Tout a commencé lors d'un rassemblement entre copains autour d'un verre de blanc dans une cave hérémensarde. C'est comme ça que l'idée de fonder une Guggenmusik nous est venue. Etaient-ce les rayons du soleil levant qui nous ont illuminé le cerveau ? ou plutôt la douce odeur qui s'échappait du verre de blanc ?!? 

Nous étions à la recherche d'un nom pour notre petite société. Après plusieurs bouteilles et bien des hésitations, nous nous sommes fixés sur le surnom patois des hérémensards suivi d'un petit mot suisse-allemand (était-ce parce que nous commencions à ne plus savoir vraiment parler français ce soir là ??) pour donner : les "Peinsâclicks". Les peinsa signifiant en patois les mangeurs de soupe, (cf.notre logo, des sorcières mélangeant de la soupe autour d'un chaudron) et clicks, mot souvent utilisé en Suisse-Allemande pour désigner les guggen. 

C'est quelques mois plus tard, en empruntant des tambours et en enchaînant quelques rythmes, que nous nous sommes lancés dans un pari presque utopique car plus de la moitié d'entre nous n'avaient aucune base musicale. 

Tout a commencé lors d'un rassemblement entre copains autour d'un verre de blanc dans une cave hérémensarde. C'est comme ça que l'idée de fonder une Guggenmusik nous est venue. Etaient-ce les rayons du soleil levant qui nous ont illuminé le cerveau ? ou plutôt la douce odeur qui s'échappait du verre de blanc ?!? 

Nous étions à la recherche d'un nom pour notre petite société. Après plusieurs bouteilles et bien des hésitations, nous nous sommes fixés sur le surnom patois des hérémensards suivi d'un petit mot suisse-allemand (était-ce parce que nous commencions à ne plus savoir vraiment parler français ce soir là ??) pour donner : les "Peinsâclicks". Les peinsa signifiant en patois les mangeurs de soupe, (cf.notre logo, des sorcières mélangeant de la soupe autour d'un chaudron) et clicks, mot souvent utilisé en Suisse-Allemande pour désigner les guggen. 

C'est quelques mois plus tard, en empruntant des tambours et en enchaînant quelques rythmes, que nous nous sommes lancés dans un pari presque utopique car plus de la moitié d'entre nous n'avaient aucune base musicale. 

Malgré tout, c'est le 18 décembre 1999, lors d'une assemblée constitutive entre membres fondateurs, que naquirent les statuts officiels de la société. C'est avec 13 personnes que durant la première année nous avons débuté nos activités composé uniquement de percussions. 

Pour notre première saison 1999/2000, notre carnaval est resté régional puisque, entre Sion et St-Martin en passant par Vex et Mâche, il a fallu nous faire connaître. Puis durant la saison 2-3 sorties dont le 50 ème de Grande Dixence. 

Le carnaval de la saison 2000/2001 est resté une fois encore régional, Sion et l'incontournable carnaval de Mâche. Puis, première sortie à l'étranger pour nous : Annemasse. 

Puis, ce fût le grand changement pour 2001/2002 avec le recrutement des cuivres en juillet et notre première sortie avec ceux-ci en octobre à la soirée des Piit-Bulh. Après les carnavals de Martigny, du Châble, de Mâche et de Monthey, l'événement marquant a été l'inauguration de notre drapeau, le 6 avril, lors d'une fête mémorable. 

Malgré tout, c'est le 18 décembre 1999, lors d'une assemblée constitutive entre membres fondateurs, que naquirent les statuts officiels de la société. C'est avec 13 personnes que durant la première année nous avons débuté nos activités composé uniquement de percussions. 

Pour notre première saison 1999/2000, notre carnaval est resté régional puisque, entre Sion et St-Martin en passant par Vex et Mâche, il a fallu nous faire connaître. Puis durant la saison 2-3 sorties dont le 50 ème de Grande Dixence. 

Le carnaval de la saison 2000/2001 est resté une fois encore régional, Sion et l'incontournable carnaval de Mâche. Puis, première sortie à l'étranger pour nous : Annemasse. 

Puis, ce fût le grand changement pour 2001/2002 avec le recrutement des cuivres en juillet et notre première sortie avec ceux-ci en octobre à la soirée des Piit-Bulh. Après les carnavals de Martigny, du Châble, de Mâche et de Monthey, l'événement marquant a été l'inauguration de notre drapeau, le 6 avril, lors d'une fête mémorable. 

Pour l'année 2002/2003, le carnaval s'est plutôt déroulé ailleurs : Châtel-St-Denis et St-Maurice. Nous avons aussi pu assister au 30ème anniversaire du carnaval de Mulhouse. 

La saison 2003/2004 nous a réservé aussi de belles surprises. Nous avons pu enfin animer un carnaval chez nous à Hérémence et aussi pour la première fois assister au carnaval de Sion. De plus, une sortie au bord de la mer s'est gentillement faite proposée pour la fête du mimosa à Cannes. 

Pour l'année 2002/2003, le carnaval s'est plutôt déroulé ailleurs : Châtel-St-Denis et St-Maurice. Nous avons aussi pu assister au 30ème anniversaire du carnaval de Mulhouse. 

La saison 2003/2004 nous a réservé aussi de belles surprises. Nous avons pu enfin animer un carnaval chez nous à Hérémence et aussi pour la première fois assister au carnaval de Sion. De plus, une sortie au bord de la mer s'est gentillement faite proposée pour la fête du mimosa à Cannes. 

La saison 2004/2005 a commencé par l'inauguration des costumes des Chenegaudes à St-Martin suivi de la 5ème Schtrabatzerie à Saxon. Nous avons aussi annimé le Championnat du Monde de télémark aux Collons. Le carnaval s'est déroulé à nouveau dans la région : Vex, Sion et St-Martin. Et c'est enfin, le 16 avril 2005, 3 ans après l'inaugurations de notre drapeau, que nous avons remis la compresse en inaugurant nos nouveaux costumes... 

2005/2006. Nous avons participé à plusieurs soirées telles que celle des Los Diablos, celle du Carnaband et celle des Kamikazes. Ensuite le carnaval de Sion et de Savièse. Puis pour finir la saison en beauté, une sortie en France voisine nous a été proposée. 

2006/2007. Pour notre première sortie, nous nous sommes rendu à St-Léonard pour le 5ème anniversaire de la Zikadonf ! Puis, le 11 du 11 la 3ème Trilogie nous accueillait pour annoncer l'arrivée de Carnaval, tout cela suivi d'une méga soirée à Savièse. Enfin, février 2007, Carnaval qui est resté encore une fois plutôt régional puisque nous nous sommes rendu à Vex, Sion et Nendaz. Enfin pour terminer cette saison, nous avons animé le championnat du monde de télémark à Thyon 2000 en mars. 

2007/2008. Après un repos bien mérité durant la pause estivale, nous avons repris nos activités durant l'automne pour nous rendre à St-Martin à la soirée des Chenegaudes. Pour terminer l'année 2007 nous avons rendu visite à la jeunesse Hérémensarde afin d'animer leur soirée d'Halloween. Puis, ce fut l'heure de Carnaval qui resta une fois de plus régional. Durant quelques jours nous avons voyagé entre Sion - Vex - Fully pour terminer en beauté mardi gras à Nendaz. Mais ce n'est pas tout, cette année était particulière pour nous vu que nous fêtions nos 10 ans d'existence. Et c'est donc dans la joie et la bonne humeur que nous avons organisé notre 10ème anniversaire en date du 25 et 26 avril. Différentes sociétés étaient présentes afin d'animer cette fête, qui fut très belle. Que dire de plus sur cette saison mis à part qu'elle fut réussie, et tout ça dans une ambiance au beau fixe !! 

2008/2009. La pause estivale 2008 fûtt courte, durant le mois d'aout 2 mariages ont eu lieu au sein de la guggen ! L'automne nous permis d'ajouter quelques nouveaux morceaux à notre répertoire, ainsi que de faire un petit décrassage de notre local qui le méritait bien ! Notre première sortie nous emmena à Orsières le 2 janvier 2009 pour la soirée des Part'à Boston ! Suivi de près par une petite ballade fort sympathique chez nos amis vaudois à Cuarnens. Carnaval resta a nouveau régional comme à notre habitude depuis 2-3 ans. Savièse, Vex, Le Châble, Orsières voici les différentes destinations choisie cette année, avec bien évidemment un final en beauté le mardi soir à Nendaz, comme chaque année ! 

La saison 2009/2010 s'annonçait bien calme après les deux dernières années plutôt chargées ! Rien de particulier au programme, ci ce n'est une sympathique sortie à la soirée de la Schtrabatze ! Puis le traditionnel Carnaval qui nous emmena à St-Léonard, Savièse, Le Châble et comme toujours Nendaz pour terminer les festivités en beauté. Pour changer un peu et éviter la "coupure" d'après Carnaval, un petit détour en France voisine, a Besançon, est organisé durant le mois de mars ! 

Après une superbe sortie d'été en cabane organisée par nos chers Souza la saison reprend avec plusieurs nouveaux morceaux au programme ! L'automne est donc plutôt chargé avec les différentes compositions à mettre en route. Ce qui ne nous empêche pas de faire un petit tour dans notre village d'origine a l'occasion du 10.10 dans le val des dix ! L'arrivée tardive de Carnaval permet l'organisation de nombreuses soirées improvisées ou non dans notre petit local. L'ambiance est au beaux fixe ! La préparation de carnaval se fait à Monthey, qui nous accueille cette année pour son petit Carnaval. Puis une semaine plus tard les festivités commencent, St-léonard, Martigny, St-Maurice et encore et toujours Nendaz pour finir sur une belle note ! 
 

A bientôt pour de nouvelles aventures...

© 2017 PEINSACLICKS

  • Facebook Clean